La mousse acoustique: votre isolation phonique facile

mousse acoustique studio

Si vous voulez profiter d’un véritable calme dans votre maison, l’isolation phonique est une excellente solution. Elle empêche la pénétration des nuisances sonores dans votre habitation. Si vous voulez jouer de la musique à fond sans déranger vos voisins, c’est aussi ce traitement qu’il faut à votre studio. Différents isolants phoniques peuvent vous permettre d’aboutir à ce résultat. La mousse acoustique en est un. Contrairement aux isolants traditionnels tels que les fibres de bois ou la laine, cet équipement offre d’intéressants avantages. Il est à la fois sophistiqué et facile à installer. Vous n’avez besoin d’aucune expertise pour poser ce dispositif. Quelques astuces suffisent pour savoir comment s’y prendre. Si vous voulez insonoriser votre logement sans tracasserie, cet équipement est celui qu’il vous faut. Découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir sur la mousse insonorisante.

Qu’est-ce que la mousse acoustique ?

La mousse acoustique est un dispositif conçu pour limiter la propagation du son. Elle joue donc un rôle d’isolant photonique et peut prendre des formes variées. Certains modèles de mousse ont la forme de casier d’œufs alors que d’autres ont une structure plutôt alvéolaire. On retrouve aussi une catégorie qui combine ces deux caractéristiques. Elles sont généralement constituées de matériaux synthétiques comme le polyuréthane, la mélamine, le polyéthylène.

Si vous envisagez de choisir une mousse isophonique pour votre local, vous devez veiller à ce qu’elle lui soit appropriée. Le plus souvent, ce dispositif est utilisé dans un studio de production. Néanmoins, vous pouvez vous en servir pour renforcer l’isolation phonique de votre logement.

Quels sont les différents types de mousse phonique ?

Il existe différentes variétés de mousses insonorisantes. Leurs divergences s’observent notamment au niveau du matériau de base et du design qu’ils présentent. Les matériaux de base utilisés dans la fabrication de cet accessoire d’isolation sont généralement synthétiques et prennent la forme d’éléments que l’on rencontre au quotidien. On en distingue alors différentes familles.

La mousse acoustique en polyuréthane

La mousse en polyuréthane est le modèle le plus courant. Ceci en raison du fait que ce matériau allie très bien étanchéité et légèreté. Ce modèle se présente généralement une structure alvéolaire et épaisse. Compte tenu de ces deux caractéristiques, cette mousse bénéficie d’une capacité d’absorption des vibrations sonores largement au-dessus de la moyenne. De plus, elle est accessible à un prix relativement bas. Si vous envisagez d’insonoriser votre local à moindre coût, cette variété de mousse est celle qui ne vous fera pas trop dépenser.

La mousse en mélamine

La mélamine est un autre élément à partir duquel la mousse insonorisante peut être confectionnée. Les modèles à base de cette matière possèdent aussi des alvéoles, mais en plus grand nombre. Ils jouissent donc d’une capacité d’isolation supérieure. En effet, son coefficient d’absorption du son est bien plus élevé que celui de la mousse en polyuréthane. De plus, cette variété bénéficie d’une résistance aux rayons ultraviolets, aux agents chimiques et à l’usure. Si vous recherchez un matériau à la fois performant et durable, ce modèle ne manquera pas de combler vos attentes.

La mousse acoustique composite

Certaines mousses sont confectionnées à partir de mélange de matériaux. Il s’agit le plus souvent de polyuréthane et de polyéthylène. La combinaison de ces deux éléments améliore de façon impressionnante les performances du dispositif. Celui-ci jouit alors d’une meilleure densité. Cela lui permet d’amortir les vibrations sonores comme nul autre isolant phonique.

La mousse en caoutchouc

Le caoutchouc peut aussi servir de constituant de base pour la mousse acoustique. Lorsque c’est le cas, ce dispositif présente une étanchéité des plus remarquables. Cette caractéristique est responsable de sa grande capacité de réduction des ondes sonores. En réalité, même dans les zones humides, cet accessoire ne manquera pas de vous apporter un meilleur confort sonore. Si vous recherchez un dispositif résistant à l’humidité, ce modèle est celui pour lequel vous devez opter.

Les formes les plus courantes de cet accessoire sont : 

  • l’aspect de picots 
  • le profil de chicanes 
  • la forme de cylindres 
  • la configuration en barres à section triangulaires.

Chaque aspect de la mousse définit son efficacité face aux différentes fréquences de son qu’elle perçoit.

Comment fonctionne la mousse isophonique ?

Quel que soit le modèle de mousse choisi, vous devez savoir que le principe de fonctionnement est presque toujours le même. En effet, cet isolant phonique réduit les bruits aériens soit par amortissement, par absorption ou par isolation.

Dans le premier cas, la mousse amortit les vibrations sonores grâce à l’étanchéité de la matière utilisée lors de la confection. Ce faisant, la plupart des nuisances sonores qui atteignent votre logement finissent réduites. En conséquence, vous vous rendez à peine compte de la présence de ces dernières.

Dans le deuxième cas, au lieu d’amortir les ondes sonores, l’isolant phonique les absorbe. En réalité, lorsque celui-ci dispose d’une grande épaisseur, il emprisonne les ondes sonores émises dans le studio. Vous n’avez donc pas à vous inquiéter des échos que vous produisez lors de vos enregistrements.

Dans le troisième cas, la mousse phonique isole la maison des nuisances sonores. Ceci est possible grâce à la rigidité de la paroi. Celle-ci empêche la pénétration des vibrations sonores dans le logement. Avec ce dernier mécanisme, les ondes sonores se heurtent à la paroi et sont redirigées vers l’extérieur par celle-ci. C’est donc suivant ces modes que fonctionnent les mousses acoustiques.

Quels sont les avantages à utiliser une mousse acoustique pour son isolation phonique ?

Il existe de nombreux avantages à opter pour la mousse acoustique pour son isolation phonique. Au nombre de ceux-ci figurent la compatibilité avec tous les espaces, la facilité d’installation, le confort et la qualité sonore.

La compatibilité avec tous les espaces

L’un des principaux avantages auxquels vous aurez droit si vous choisissez la mousse isophonique est sa capacité à s’intégrer à tout type d’espace. En raison de sa flexibilité, elle peut parfaitement se poser sur toute forme de surface sans qu’on ait à la découper. Elle peut être fixée au mur, au plafond ou même à la porte, tout en épousant leurs reliefs.

Elle peut être aussi employée dans des espaces moins typiques comme à l’intérieur d’une auto. Quel que soit l’espace pour lequel vous envisagez une isolation, sachez que cet équipement ne manquera pas de s’y adapter.

Le confort sonore

Avec la mousse acoustique, la propagation du son est quasiment inexistante. L’évolution des ondes sonores se limite à la pièce où elles ont été émises. Cela permet d’avoir une meilleure concentration lorsqu’on dispose d’un bureau à proximité des ménages ou de la ville.

Pour les musiciens, la mousse acoustique est aussi d’un grand intérêt. Elle permet d’avoir une meilleure qualité de son en production, sans l’apparition des bruits environnants. Pour un enregistrement optimal, il est donc vivement recommandé de choisir cet isolant phonique.

La facilité d’installation

Comme si cela ne suffisait pas, la mousse phonique jouit d’une facilité d’installation. Contrairement aux autres isolants photoniques, elle ne demande pas des travaux de rénovation à proprement parler. De plus, avec certains modèles, vous n’aurez pas besoin de recourir à un perçage, pour l’installation de votre équipement. Une colle ou quelques crochets suffisent à doter votre logement d’une isolation des plus performantes.

Quelles sont les étapes de la pose de la mousse acoustique insonorisante ?

Comme mentionné, la procédure d’installation de la mousse insonorisante est plutôt simple à exécuter.

Préparer la paroi réceptrice

Avant la pose d’une mousse acoustique, il convient d’identifier le mur sur lequel elle sera mise pour la nettoyer. L’usage à faire de la pièce à isoler est aussi à prendre en compte. Pour un studio d’enregistrement, étant donné que les bruits proviennent de l’intérieur, il faudra installer la mousse à l’intérieur. Cependant, le principal but de l’isolation phonique des habitations est la protection contre les nuisances sonores externes. Pour cela, il faudra alors poser le matériel sur la partie exposée de la maison. En revanche, s’ils proviennent du plafond, vous devez plutôt l’installer à cet endroit stratégique.

Une fois la source identifiée et la mousse à votre disposition, vous devez combler les éventuelles fissures dans mur, afin d’éviter l’infiltration de l’humidité. Ensuite, vous choisirez vos différentes options de fixation.

Fixer par des crochets

Si vous optez pour la fixation par des crochets, il vous faudra vous munir de quelques accessoires. Il s’agit notamment :

  • des accroches 
  • du fil de nylon 
  • du fil d’acier.

Vous n’aurez pas du mal à vous en procurer dans un magasin de bricolage. Une fois cela fait, faites des trous dans le mur pour recevoir les chevilles, afin d’y insérer les crochets. Ces derniers serviront à installer les fils en quadrillage pour y installer les panneaux de mousse. Il est toutefois à noter qu’en plus de ne pas être économique, cette technique risque d’endommager le mur.

Utiliser le système d’autocollage

Si votre mousse acoustique dispose d’un film autocollant, vous devez retirer le voile protecteur et directement poser le dispositif sur la surface concernée. Cependant, veillez à la propreté de cette dernière. La pose sera d’autant plus optimale si la surface est propre et sans artéfact. Cette technique est de loin la plus facile.

Coller manuellement

Si votre modèle ne dispose pas d’un système d’autocollage, vous pouvez toujours recourir à un collage manuel pour votre isolant phonique. Pour ce faire, vous aurez besoin d’une colle néoprène ou silicone. Il vous suffira d’étaler une couche de cette dernière sur la surface retenue et d’y apposer ensuite la mousse acoustique. Par ailleurs, si vous voulez que la pose tienne, vous devez veiller au respect de toutes les consignes du fabricant.