Peindre un plafond : faites-le vous même !

peindre son plafond

Tout comme le mur, le plafond peut demander des travaux de rénovation. Le plus souvent, il s’agit d’un renouvellement de la peinture. Celui-ci permet de redonner de l’éclat à cette partie d’une pièce et vous fait bénéficier d’un meilleur décor. Lorsqu’on pense a la peinture d’une pièce, on oublie généralementque cette même peinture peut permettre de repeindre un meuble ancien. Étant donné que le temps d’attente d’un peintre peut s’avérer long, plusieurs propriétaires préfèrent s’occuper eux-mêmes de ces travaux de peinture. Si vous êtes dans la même situation, vous devez savoir qu’il est possible de réaliser soi-même cette tâche. Il suffit de savoir comment s’y prendre. Découvrez ici, quelques astuces et conseils pour vous aider à bien peindre un plafond !

Choisissez la bonne peinture pour votre plafond

La première chose qu’il convient de faire lorsqu’on veut peindre un plafond, c’est le choix de la peinture. Puisque vous ne serez pas guidé par un professionnel des travaux de peinture, vous devez prendre le temps d’analyser les différentes possibilités qui s’offrent à vous. Ceci, parce qu’un mauvais choix de ce liquide pourrait empirer la situation, en lieu et place de l’améliorer. Compte tenu de cela, vous devez veiller à ce que le type de peinture plafond pour lequel vous optez, réponde à des critères spécifiques.

La simplicité de l’application

La simplicité de l’application est l’un des critères auxquels doit répondre une bonne peinture avant de peindre un plafond. En effet, celle-ci doit être facile à manier pour vous permettre de couvrir convenablement les différentes zones du plafond. Elle ne doit être ni trop légère, ni trop épaisse. Cette caractéristique vous donne de reconnaître aisément les peintures de mauvaise qualité et ainsi de les éviter. Prenez donc la peine de vous assurer que le revêtement pour lequel vous optez, facilite bel et bien l’application.

L’absence de résidus à la suite de l’application

Vous devez également veiller à ce que l’application de la peinture pour plafond ne laisse pas de résidus. Pour ce faire, il est essentiel de prendre le temps de vérifier avant l’achat si la peinture laisse des résidus après application. N’hésitez donc pas à faire des essais lors du choix de la peinture avant de peindre votre plafond.

La résistance à la lessive

La peinture plafond doit aussi présenter une certaine résistance à la lessive. En d’autres termes, il faut qu’elle ne s’enlève pas facilement. Les revêtements qui jouissent d’une résistance optimale à la lessive contiennent le plus souvent du glycérol. Plus précisément, cette substance confère une meilleure durabilité à la peinture. Pour savoir si votre peinture contient du glycérol, il vous suffit de jeter un coup d’œil à la boîte. Vous saurez ainsi si cette dernière présente une bonne résistance à la lessive.

La compatibilité et le charme de la couleur

Il est également important de tenir compte de la compatibilité de la couleur dans le choix de la peinture. Toutes les couleurs ne sont pas compatibles avec le décor de votre pièce. Même lorsque c’est le cas, l’effet sur le charme de votre espace peut varier.

Vous devez donc veiller à choisir une peinture dont le fond est à la fois esthétique et compatible avec votre décor. Le blanc étant la couleur souvent préférée pour un plafond, vous pouvez choisir une peinture colorée qui devient blanche après séchage. Cela vous permet de prévenir la salissure des couches lors de l’application.

Avant d’opérer un choix de peinture, prenez le temps de vérifier si celle-ci répond à tous ces critères. Vous bénéficierez ainsi d’un look des plus charmants dans votre pièce !

Équipez-vous du matériel nécessaire avant de peindre un plafond

La peinture n’est pas le seul élément dont vous aurez besoin pour mener à bien cette tâche. Il vous faudra bien d’autres équipements. Au nombre de ceux-ci, figurent :

  • le rouleau ;
  • le pinceau plat ou rond ;
  • le bac de peinture ;
  • la grille ;
  • la bâche plastique ;
  • l’escabeau ou l’échafaudage roulant.

Le rouleau

Le rouleau est indispensable pour l’application de la peinture sur les grandes surfaces.

Le pinceau plat ou rond

Certaines zones du plafond telles que les coins et les bords sont difficiles d’accès. Il faudra donc vous munir d’un pinceau plat ou rond. Celui-ci vous permettra de couvrir plus facilement ces parties du plafond.

Le bac de peinture

Vous aurez également besoin d’un bac à peinture pour contenir la peinture. Sans ce dernier, vous risquez de ne pas convenablement homogénéiser avant d’appliquer. Dans ce cas, vous ne bénéficierez pas d’une bonne harmonie de fond.

La grille

La grille vous permettra de bien répartir la peinture sur le rouleau avant l’application.

La bâche plastique

La bâche plastique joue également un important rôle. Elle réceptionne les différentes gouttes de peinture qui tombent lors de l’application. Ce faisant, vous gardez votre pièce propre lors des travaux de rénovation.

L’escabeau ou l’échafaudage roulant

Étant donné que le plafond se trouve en hauteur, vous aurez également besoin d’un escabeau pour l’atteindre. Si vous voulez en plus pouvoir vous déplacer lors des travaux, il serait préférable d’opter pour un échafaudage roulant.

Une fois tous ces équipements réunis, il faudra procéder à une préparation avant de vous lancer dans l’application proprement dite de la peinture.

Prenez le temps de bien vous préparer

La préparation est cruciale pour la réussite de vos travaux de peinture. Vous devez donc prendre le temps de la réaliser avec soin. Si votre plafond présente des aspérités ou des grains, il faudra que vous les fassiez disparaître à l’aide d’un couteau à enduire souple. Cela est d’une réelle importance.

En effet, la présence d’aspérités ou de grains peut mettre en péril la qualité de l’application. Vous devez donc prendre le temps de les retirer.

Par ailleurs, il faudra procéder à un dépoussiérage du plafond. Ceci parce que le retrait des grains l’a certainement, sali si ce n’était pas déjà le cas. Prenez également la peine de colmater les différents trous si vous en constatez. Pour y parvenir, il vous faudra vous procurer un produit de colmatage.

Procédez aussi à un ponçage pour vous assurer que la surface de votre plafond est bien lisse et réceptive. Pour ce faire, munissez-vous d’un papier abrasif. Si votre plafond est gras, vous devez également recourir à un traitement supplémentaire à base d’eau contenant de l’ammoniac.

Enfin, couvrez les bords de votre plafond en vous servant du ruban de masquage. N’oubliez pas non plus de protéger le sol au moyen de la bâche plastique. Si la pièce est chargée de meubles, il serait préférable de les déplacer hors de celle-ci, pour ne pas les salir.

Appliquez une couche d’apprêt

Une fois la préparation effectuée, vous pouvez vous lancer dans l’application de la peinture. Toutefois, il faudra procéder de façon stratégique. L’application de la peinture se fait le plus souvent sur trois différentes couches. La première est la couche d’apprêt. Elle permet de rendre votre plafond plus réceptif aux couches subséquentes.

Cependant, il convient de noter que cette couche n’est appliquée que la première fois où l’on peint le plafond. Si votre plafond a déjà été peint une fois, vous n’aurez donc pas besoin d’appliquer une couche d’apprêt.

Si ce n’est pas le cas, vous devez vous munir du rouleau pour l’application. Prenez le soin de démarrer du mur opposé à la fenêtre pour permettre le séchage rapide de cette couche. Par ailleurs, il est recommandé de travailler dans le sens de la largeur.

Appliquez les couches de finition

Une fois la couche d’apprêt séchée, vous pouvez démarrer l’application des couches de finition. Il s’agira d’appliquer une première couche et ensuite une seconde. Néanmoins, avant tout, prenez le temps de bien mélanger la peinture. Dès que celle-ci devient homogène, appliquez la première couche de finition en suivant la même procédure que celle de la pose de la couche d’apprêt. Veillez également à peindre les bords et les contours avec le pinceau avant de venir sur les grandes surfaces. Sur celles-ci, utilisez plutôt le rouleau.

Après avoir appliqué cette première couche, laissez-la sécher. Dès que c’est fait, vous pouvez passer à la seconde. Suivez la même procédure d’application, mais dans le sens inverse cette fois. Vous devez donc démarrer de la fenêtre tout en progressant sur la largeur. Enfin, retirez le ruban de masquage pendant que la peinture est encore fraîche.

Vous venez ainsi de peindre votre plafond tout seul !